Formation en biologie végétale
Physiologie végétale
Slider

Au niveau de la cellule

Introduction

Une grande différence entre les cellules animales et végétales, qui influence les relations hydriques, est que les cellules végétales ont des parois cellulaires tandis que les cellules animales n’en ont pas. 
 
Les parois cellulaires permettent aux cellules d’accumuler une large pression interne hydrostatique, appelée pression de turgescence. La pression de turgescence est indispensable à de nombreux processus physiologiques, incluant l’élargissement cellulaire, l’ouverture des stomates, le transport dans le phloème et d’autres processus de transport à travers les membranes. La pression de turgescence contribue également à la rigidité et la stabilité mécanique des tissus de plantes non lignifiées
 
La compréhension des relations hydriques au niveau de la cellule repose sur la connaissance des propriétés moléculaires de l’eau et des forces physiques qui influencent le mouvement de l’eau à l’échelle de la cellule.  

Pour en savoir plus

  • “Water and Plant Cells” Plant Physiology, Chapitre 3 (Ed. 5)
Fermer le menu