Formation en biologie végétale
Physiologie végétale
Slider

Phase sombre

Introduction

La quantité de matière sur terre restant constante, de l’énergie doit continuellement être fournie pour maintenir la circulation des nutriments au sein de la biosphère. Sans apport d’énergie, l’entropie augmenterait et le flux de matière s’arrêterait. L’énergie solaire frappant la surface de la terre est la source ultime d’énergie permettant de maintenir la vie dans la biosphère (DOE 2008; Sinclair 2009). Cette énergie est convertie en glucides via des réactions endergoniques au sein des plantes (environ 2 x 10^11 tonnes de carbone/an)

La capture de l’énergie solaire pour la transformer en d’autres formes d’énergie chimique est l’une des  plus anciennes réactions biochimiques sur Terre. Il y a 1 billion d’années, seuls les hétérotrophes ont acquis la capacité de convertir les rayons du soleil en énergie chimique grâce à une endosymbiose avec une cyanobactérie. 

L’endosymbiose a donné lieu à une variété gigantesque d’organites. En général, la transition d’endosymbiote à organite implique la perte des fonctions inutiles dans le milieu protégé de la cellule hôte et le gain d’autres chemins métaboliques. 

Pour en savoir plus

  • « Photosynthesis: The Carbon Reactions » Plant Physiology, Chapitre 8 (Ed. 5)

Fermer le menu